« Le risque aujourd’hui, c’est la disparition du Liban », avertit Paris

CRISE A la suite de l’explosion dévastatrice au port de Beyrouth début août, le gouvernement libanais a démissionné

— 
Jean-Yves Le Drian, à Bruxelles, le 10 janvier 2020.
Jean-Yves Le Drian, à Bruxelles, le 10 janvier 2020. — Sierakowski/Isopix/SIPA

Retourner à l’article