Elle explique le « mansplaining » et le sexisme avec des tableaux du XVIIe siècle

MECSPLICATION Sur Twitter et Instagram, Nicole Tersigni se moquait gaiement des hommes en inventant des légendes à des tableaux du XVIIe siècle. Elle en a fait un livre  

— 

« Je vois bien que vous êtes très occupée, mais il fallait que je vous dise que vous seriez tellement plus jolie si vous vouliez sourire » (Market Gossip, Jean Henri de Coene, 1827)
« Je vois bien que vous êtes très occupée, mais il fallait que je vous dise que vous seriez tellement plus jolie si vous vouliez sourire » (Market Gossip, Jean Henri de Coene, 1827) — Chronicle Books / Rijksmuseum

Retourner à l’article