Le Conseil constitutionnel censure les « mesures de sûreté » pour les terroristes sortant de prison

TERRORISME Il s'agit de « mesures de sûreté » controversées pour les condamnés pour terrorisme, à l’issue de leur peine

— 

Daesh
Daesh — Hadi Mizban/AP/SIPA

Retourner à l’article