Avec 7,3 milliards d’euros de pertes au premier semestre, Renault peut-il encore s’en sortir ?

GROS SOUS La crise du coronavirus est bien sûr passée par là mais pas seulement

— 

Une enseigne de Renault. (illustration)
Une enseigne de Renault. (illustration) — CHINE NOUVELLE/SIPA

Retourner à l’article