Claire Hédon, la nouvelle défenseure des droits n’aime pas le terme de «violences policières»

DROITS « Je n’aime pas le terme général qui voudrait accuser l’ensemble de la police », a déclaré Claire Hédon qui vient de succéder à Jacques Toubon

— 

Claire Hédon, la nouvelle Défenseure des droits.
Claire Hédon, la nouvelle Défenseure des droits. — Isa Harsin / SIPA

Retourner à l’article