Violences policières à Lyon : Deux agents renvoyés en correctionnelle pour avoir frappé un manifestant

ENQUETE Le manifestant de 23 ans, qui estime avoir été « tabassé gratuitement » le 10 décembre 2019, a perdu neuf dents et a eu la mâchoire fracturée ce jour-là

— 

Arthur, 23 ans, avait porté plainte pour des violences policières présumées survenues à Lyon, le 10 décembre 2019.
Arthur, 23 ans, avait porté plainte pour des violences policières présumées survenues à Lyon, le 10 décembre 2019. — Bastien Doudaine

Retourner à l’article