« Quand je pars de Syrie en 2015, je pars pour mourir les armes à la main », admet Tyler Vilus à son procès

COMPTE-RENDU Interrogé sur ce qui l’a poussé à quitter la Syrie et Daesh à l’été 2015, Tyler Vilus a reconnu pour la première fois qu’il souhaitait « mourir les armes à la main » après son départ

— 

Tyler Vilus, au premier jour de son procès
Tyler Vilus, au premier jour de son procès — Benoit PEYRUCQ / AFP

Retourner à l’article