Montpellier : Le parquet fait appel après la relaxe des ex-propriétaires de l'infirmière forcée de déménager

JUSTICE Des peines d’un à trois mois de prison avec sursis avaient été requises contre le couple

— 

Au tribunal correctionnel de Montpellier (illustration)
Au tribunal correctionnel de Montpellier (illustration) — N. Bonzom / Maxele Presse

Retourner à l’article