Berlin donne un coup de balai parmi les troupes d’élite de l’armée proches de l’extrême droite

ALLEMAGNE Les forces spéciales sont accusées de s’être trop émancipées du reste de l’armée, favorisant la mise en place de « dirigeants toxiques » et la diffusion « d’idées extrémistes », selon un rapport

— 

Des membres des KSK, les forces spéciales allemandes.
Des membres des KSK, les forces spéciales allemandes. — Thomas Kienzle

Retourner à l’article