Les journalistes subissent un « usage disproportionné de la force », alerte l’Unesco

VIOLENCES « Des reporters ont été tués ou blessés par des balles en caoutchouc, d’autres, engagés dans la couverture en direct de manifestations, ont été détenus ou accusés de ne pas avoir suivi les ordres de dispersion », déplore l’institution

— 

La directrice générale de l'Unesco, Audrey Azoulay
La directrice générale de l'Unesco, Audrey Azoulay — AP Photo/Michel Euler/Sipa

Retourner à l’article