Nokia France veut supprimer un tiers des effectifs d'Alcatel-Lucent, soit 1.233 postes

EMPLOI « Ce sera le quatrième plan de licenciements collectifs depuis que Nokia a racheté Alcatel-Lucent début 2016 », dénoncent les syndicats

— 

Nokia France, victime de la crise économique, veut supprimer des emplois
Nokia France, victime de la crise économique, veut supprimer des emplois — Antti Aimo-Koivisto/AP/SIPA

Retourner à l’article