Statistiques ethniques : Macron ne veut pas ouvrir le débat « à ce stade »

DISCRIMINATIONS Au sein du gouvernement, le débat fait rage entre la porte-parole favorable à cette ouverture et plusieurs ministres qui proposent soit de rester sur l'interdiction, soit une troisième voie

— 

Emmanuel Macron le 27 mars sur le site de Valeo à Etaples.
Emmanuel Macron le 27 mars sur le site de Valeo à Etaples. — Franck CRUSIAUX-POOL/SIPA

Retourner à l’article