Des messages racistes, sexistes et homophobes publiés sur un groupe Facebook privé composé de 8.000 policiers et gendarmes

RESEAUX SOCIAUX Une enquête de StreetPress a révélé l’existence d’un groupe privé composé de près de 8.000 membres des forces de l’ordre qui s’échangent des messages racistes, sexistes et homophobes

— 

Des messages racistes, sexistes et homophobes sont régulièremen publiés sur un groupe Facebook privé composé de 8.000 policiers et gendarmes
Des messages racistes, sexistes et homophobes sont régulièremen publiés sur un groupe Facebook privé composé de 8.000 policiers et gendarmes — Geeko

Retourner à l’article