Mort de George Floyd : Malaise dans l’armée américaine, que Trump est accusé d’utiliser à des fins politiques

ETATS-UNIS Les minorités sont largement représentées au sein de l’armée américaine, considérée comme un ascenseur social, et le malaise est palpable parmi les militaires une semaine après la mort de George Floyd

— 

Donald Trump accompagné du ministre de la Défense Mark Esper (au c.) et du chef d’état-major américain, le général Mark Milley (à dr.), pour se rendre à une église proche de la Maison-Blanche, le 1er juin 2020.
Donald Trump accompagné du ministre de la Défense Mark Esper (au c.) et du chef d’état-major américain, le général Mark Milley (à dr.), pour se rendre à une église proche de la Maison-Blanche, le 1er juin 2020. — AFP

Retourner à l’article