Renault va supprimer 15.000 emplois dans le monde mais « sans licenciement sec »

AUTOMOBILE Ce projet de réduction des effectifs entre dans le cadre d’un plan d’économies de 2 milliards d’euros sur trois ans

— 
Des salariés à la Fonderie de Bretagne, usine du groupe Renault à Caudan dans le Morbihan, le 26 mai 2020. Avec trois autres usines Renault en France, l'usine est menacée de fermeture.
Des salariés à la Fonderie de Bretagne, usine du groupe Renault à Caudan dans le Morbihan, le 26 mai 2020. Avec trois autres usines Renault en France, l'usine est menacée de fermeture. — Maxime Le Pihif/SIPA

Retourner à l’article