Harcèlement : Malgré des avancées, l’Assemblée nationale peine à prendre en charge les risques psychosociaux

DROIT DU TRAVAIL En février dernier, une cellule d’écoute et de prévention a été mise en place à l’Assemblée nationale pour accompagner les victimes en cas de harcèlement

— 

Une cellule d'écoute et de prévention avec un numéro dédié à été mise en place en février 2020 à l'Assemblée nationale pour lutter contre les risques psycho-sociaux.
Une cellule d'écoute et de prévention avec un numéro dédié à été mise en place en février 2020 à l'Assemblée nationale pour lutter contre les risques psycho-sociaux. — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Retourner à l’article