Trafic d’œuvres d’art : 19.000 objets retrouvés et une centaine d’arrestations lors d’une vaste opération internationale

ENQUETES Les œuvres saisies sont issues « de pillages dans des pays frappés par la guerre ou encore volés dans des musées et sites archéologiques », a indiqué Interpol

— 

Le siège de la police internationale Interpol à Lyon.
Le siège de la police internationale Interpol à Lyon. — Laurent Cirpiani/AP/SIPA

Retourner à l’article