Coronavirus : « J’ai déjà perdu 7.000 euros », « Je suis obsédé par l’idée de jouer »… La dure réalité du confinement pour les accros aux jeux

ADDICTION Libido, alcool, drogues… L’enfermement aura eu un impact sur toutes sortes d’addictions. Les jeux d’argent ne font pas exception

— 

Certains «accros» se rabattent sur les jeux en ligne
Certains «accros» se rabattent sur les jeux en ligne — JS EVRARD/SIPA

Retourner à l’article