Coronavirus : Les cellules nasales qui pourraient « expliquer le taux de transmission élevé » du virus identifiées

COVID-19 Un réseau de chercheurs international pointe les cellules « caliciformes et multiciliées » comme portes d’entrée

— 

Illustration d'un nez.
Illustration d'un nez. — engin akyurt

Retourner à l’article