Burkina : 31 civils tués par les forces de l'ordre, selon Human Rights Watch

BURKINA L’organisation de défense des droits humains dénonce « une parodie brutale d’opération antiterroriste susceptible de constituer un crime de guerre »

— 

Un soldat au Burkina (illustration).
Un soldat au Burkina (illustration). — ISSOUF SANOGO / AFP

Retourner à l’article