Coronavirus : Airbus place 3.000 de ses salariés français au chômage partiel

AERONAUTIQUE La mesure est instaurée jusqu’au 17 mai. Elle concerne les sites de Toulouse, Nantes et Saint-Nazaire

— 

Le siège d'Airbus Group à Toulouse.
Le siège d'Airbus Group à Toulouse. — Michel Euler/AP/SIPA

Retourner à l’article