Laurent Berger juge « indignes » les incitations à travailler plus après le confinement

CORONAVIRUS « Aujourd’hui, les travailleurs, comme tout le monde, sont en train de payer le coût de cette crise. Ce n’est pas à eux de payer ensuite », a déclaré sur France 2 le numéro 1 de la CFDT

— 
Laurent Berger le 13 février 2020 à Matignon.
Laurent Berger le 13 février 2020 à Matignon. — PATRICK GELY/SIPA

Retourner à l’article