Coronavirus : « L’édifice européen risque de perdre sa raison d’être », s’inquiète Giuseppe Conte

UNION EUROPEENNE L’inertie des 27 « laisserait à nos enfants le fardeau immense d’une économie dévastée », menace le Premier ministre italien

— 
Giuseppe Conte dans son bureau à Rome ce jeudi.
Giuseppe Conte dans son bureau à Rome ce jeudi. — AFP

Retourner à l’article