Coronavirus : Nicole Belloubet opposée à une libération « générale » des détenus non jugés

ENFERMEMENT Ces hommes et femmes, placés en détention provisoire, représentent presque un tiers des détenus dans les prisons françaises

— 

Nicole Belloubet, le 17 février 2020 à Paris.
Nicole Belloubet, le 17 février 2020 à Paris. — Ludovic Marin / AFP

Retourner à l’article