Marseille : « Montrer l’énergie qu’ont ces gens-là », des portraits d’enfants indiens en œuvre d’art pour financer leur éducation

INITIATIVE Philippe Echaroux est parti photographier de jeunes Indiens avant de projeter leur portrait dans les rues, et de vendre les tableaux pour financer leur scolarité

— 

Le portrait d'un enfant de Calcutta projeté dans la ville.
Le portrait d'un enfant de Calcutta projeté dans la ville. — Philippe Echaroux

Retourner à l’article