Manche : Vingt animaux maltraités sauvés par la Fondation Brigitte Bardot

MALTRAITANCE Les propriétaires des animaux nourris mais mal soignés risquent jusqu’à deux ans de prison et une amende pouvant s’élever à 30.000 euros

— 

Une chèvre. Illustration.
Une chèvre. Illustration. — Manfred Richter

Retourner à l’article