«La question n'est pas de savoir s'il y aura un attentat mais plutôt quand et comment il aura lieu»

ARCHIVE 20 MINUTES Stéphane Berthomet, ancien capitaine de police chargé de lutte anti-terroriste, revient sur le risque terroriste à Paris...

— 

Deux ans après les attentats islamistes du 11 mars et la défaite électorale de la droite, le Parti Populaire (PP) et une partie des médias espagnols continuent comme au premier jour à semer le doute sur leurs auteurs et à évoquer une implication de l'ETA.
Deux ans après les attentats islamistes du 11 mars et la défaite électorale de la droite, le Parti Populaire (PP) et une partie des médias espagnols continuent comme au premier jour à semer le doute sur leurs auteurs et à évoquer une implication de l'ETA. — Johannes Simon AFP/Archives

Retourner à l’article