Arrêter les règles : Comment et pourquoi on a fabriqué de fausses menstruations

ET SI ON S'EN PASSAIT ? 1/3 Les « règles » sous pilule n’ont pas d’utilité médicale, et pourtant, les femmes se font toujours saigner par millions. « 20 Minutes » a cherché à comprendre les raisons de ce paradoxe, dans une enquête en plusieurs épisodes, réalisée en partenariat avec l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS)

— 

Une jeune femme adolescente en train de prendre une pilule contraceptive dans sa salle de bains.
Une jeune femme adolescente en train de prendre une pilule contraceptive dans sa salle de bains. — SERGE POUZET/SIPA

Retourner à l’article