Eure : Un surveillant de prison se suicide, trois semaines après deux agressions par des détenus

PÉNITENTIAIRE Début février, les gardiens de cette prison avaient fait grève pour protester contre la hausse des violences et leurs conditions de travail dégradées

— 

Illustration de la prison de La Talaudiere, près de Saint-Etienne.
Illustration de la prison de La Talaudiere, près de Saint-Etienne. — KONRAD K./SIPA

Retourner à l’article