Affaire Carlos Ghosn : Nissan réclame (au moins) 83 millions d’euros à l’ex-patron

GROS SOUS De son côté, Carlos Ghosn poursuit déjà son ancienne entreprise pour rupture abusive de son contrat

— 

Carlos Ghosn, à Beyrouth au Liban, le 8 janvier 2020.
Carlos Ghosn, à Beyrouth au Liban, le 8 janvier 2020. — Maya Alleruzzo/AP/SIPA

Retourner à l’article