Metz-Bordeaux : « J’ai reçu deux ou trois mollards en pleine tête », raconte Benoît Costil

FOOTBALL Le gardien bordelais a aussi évité une gifle d’un supporter en fin de rencontre

— 

Benoit Costil, le gardien des Girondins de Bordeaux.
Benoit Costil, le gardien des Girondins de Bordeaux. — NICOLAS TUCAT / AFP

Retourner à l’article