Le chef de la diplomatie de l’UE présente ses excuses après avoir épinglé le « syndrome Greta »

MEA CULPA Lors d'un débat au Parlement européen, Josep Borrell avait mis en doute le sérieux de l'engagement des jeunes manifestants mobilisés contre le changement climatique

— 
Joseph Borrel, à Téhéran, le 3 février 2020.
Joseph Borrel, à Téhéran, le 3 février 2020. — Vahid Salemi/AP/SIPA

Retourner à l’article