La journaliste du « Washington Post », suspendue pour des tweets sur Kobe Bryant, a été réintégrée

SANCTION Cette journaliste américaine du « Washington Post » avait été suspendue parce qu’elle avait évoqué dans un tweet l’affaire de viol dans laquelle Kobe Bryant, décédé ce dimanche, a été impliqué il y a seize ans

— 

Le siège du Washington Post, le 6 août 2013 à Washington
Le siège du Washington Post, le 6 août 2013 à Washington — Saul Loeb AFP

Retourner à l’article