Bretagne : Le Conseil d’État déboute une femme qui demandait le transfert d’embryons post-mortem

BIOÉTHIQUE La femme souhaitait le transfert en Espagne d’embryons conçus de son vivant avec son époux aujourd’hui décédé

— 

Illustration du Conseil d'Etat.
Illustration du Conseil d'Etat. — BERTRAND GUAY / AFP

Retourner à l’article