Petit coup de mou pour le cinéma français à l'étranger en 2019

COCORICO Si les films français en langue étrangère se portent bien, les films dans la langue de Molière ont atteint leur niveau le plus bas depuis 2010

— 

Shasa Luss dans Anna de Luc Besson
Shasa Luss dans Anna de Luc Besson — Shanna Besson/EuropaCorp/Pathé

Retourner à l’article