PSG : « En déficit de sommeil, vous augmentez de 1,7 % le risque de blessure musculaire »

INTERVIEW Deux spécialistes du sommeil nous expliquent les conséquences des matchs organisés en soirée sur le sommeil des joueurs 

—