Renault-Nissan : « L’alliance n’est pas morte », affirme son président

AUTOMOBILE Selon des informations du « Financial Times », démenties par Nissan, le constructeur japonais envisagerait une séparation d’avec Renault

— 

Jean-Dominique Senard.
Jean-Dominique Senard. — ROMUALD MEIGNEUX/SIPA

Retourner à l’article