Affaire Carlos Ghosn : Le Franco-libanais dénonce « un coup monté » et dit vouloir « laver son honneur »

COM' Devant un parterre de quelque 150 journalistes, le capitaine d’industrie déchu,a indiqué qu'il était « présumé coupable »

— 

Carlos Ghosn lors de sa conférence de presse après sa fuite du Japon, le 8 janvier 2020.
Carlos Ghosn lors de sa conférence de presse après sa fuite du Japon, le 8 janvier 2020. — JOSEPH EID / AFP

Retourner à l’article