Marseille : « Des jeunes restent sur la touche ! » Y a-t-il assez de classes pour les mineurs isolés ?

REFUGIES Le collectif 59 Saint-Just réclame l'ouverture de quatre classes pour les mineurs isolés présents à Marseille. Selon le collectif, 80 jeunes sont actuellement livrés à eux-mêmes, sans école où aller

—