Oise : Le chauffeur qui a percuté une barrière de péage n'était ni ivre, ni sous stupéfiants

FAITS DIVERS Les premières analyses montrent que la course folle du chauffeur de poids lourds sur l’A1 n’est pas due à la prise d’alcool ou de stupéfiants

— 

Le camion en feu au péage de Chamant.
Le camion en feu au péage de Chamant. — Capture d'écran / Twitter

Retourner à l’article