« Chanson douce »: « Jouer une femme parfaite, qui sent bon et qui a toujours raison » n'intéresse pas Karine Viard

INTERVIEW Karin Viard fait très peur en nounou inquiétante dans « Chanson douce », adaptaté du roman de Leila Slimani, prix Goncourt 2016, en salle ce mercredi

— 

Karin Viard dans «Chanson douce» de Lucie Borleteau
Karin Viard dans «Chanson douce» de Lucie Borleteau — StudioCanal

Retourner à l’article