« Sympathie pour le diable » : Niels Schneider revit la terreur et l'excitation du reporter à Sarajevo

GUERRE Niels Schneider plonge au cœur de la guerre de Bosnie au début des années 1990 dans « Sympathie pour le diable » en salle ce mercredi

— 

Niels Schneider dans «Sympathie pour le diable» de Guillaume de Fontenay
Niels Schneider dans «Sympathie pour le diable» de Guillaume de Fontenay — Rezo Films

Retourner à l’article