Avions plus légers, plus aérodynamiques… Faut-il croire aux promesses du secteur aérien ?

TRANSPORT L’intelligence artificielle et l’impression 3D laissent entrevoir aux avionneurs la possibilité de concevoir des appareils moins lourds. C’est l’une des pistes principales pour réduire les émissions de gaz à effet de serre du secteur aérien. Mais faut-il y croire ?

— 

Un avion A350 de la compagnie Quatar Airways au décollage le 27 septembre 2019 (photo illustration).
Un avion A350 de la compagnie Quatar Airways au décollage le 27 septembre 2019 (photo illustration). — PASCAL PAVANI / AFP

Retourner à l’article