Bolivie : L’ONU dénonce « l’usage disproportionné de la force par la police et l'armée »

CRISE POLITIQUE Cinq paysans favorables au président déchu Evo Morales ont été tués vendredi lors d’affrontements avec la police et l’armée en Bolivie

— 

Des Boliviens pleurent la disparition de leurs proches.
Des Boliviens pleurent la disparition de leurs proches. — Juan Karita/AP/SIPA

Retourner à l’article