Données personnelles : Ces « portes dérobées » que des autorités veulent intégrer aux messageries chiffrées

CYBERSECURITE Les autorités de plusieurs pays souhaiteraient que les messageries chiffrées intègrent volontairement des failles à leur système, des « backdoors », afin d’accéder aux messages d’utilisateurs dans le cadre d’enquêtes.

— 

Une
Une — Pixabay / KRiemer

Retourner à l’article