Affaire des kits de campagne : Le Front national jugé pour « complicité d’escroqueries »

POLITIQUE Le parti de Marine Le Pen est accusé d'avoir surfacturé des kits de campagne afin d’obtenir le maximum du remboursement autorisé par l’Etat

— 

Hénin-Beaumont, le 25 mai 2012. Deux jeunes passent devant des affiches de Marine Le Pen placardées avant les élections législatives de 2012.
Hénin-Beaumont, le 25 mai 2012. Deux jeunes passent devant des affiches de Marine Le Pen placardées avant les élections législatives de 2012. — PHILIPPE HUGUEN / AFP

Retourner à l’article