Saint-Etienne : La ville se fait tirer les oreilles et renonce à installer des micros dans ses rues

SURVEILLANCE LA CNIL a estimé que cette expérimentation, pouvant enregistrer les conversations, allait à l’encontre de la protection des données à caractère personnel

— 

Les bureaux de la CNIL, à Paris.
Les bureaux de la CNIL, à Paris. — THIBAULT SAVARY/SIPA

Retourner à l’article