A Rungis, une maison partagée où cohabitent personnes handicapées et valides

HANDICAP Depuis 2017, des personnes atteintes de troubles cognitifs et des valides vivent ensemble dans la maison partagée du Belvédère, gérée par l’association Simon de Cyrène

— 

Didier, 61 ans (à droite), avec deux autres résidentes de la maison partagée.
Didier, 61 ans (à droite), avec deux autres résidentes de la maison partagée. — V.Point/ 20 Minutes

Retourner à l’article