Gynécos, dentistes, psychiatres… Les Français les plus démunis discriminés par un cabinet sur 10

ETUDE Les « refus de soins discriminatoires » sont contraires à la déontologie médicale et considérés comme des « délits »

—