Affaire du « porno soft »: L'ancien maire d'Asnières-sur-Seine attend son jugement

PROCES Sébastien Pietrasanta est soupçonné d'avoir autorisé gracieusement l'un de ses adjoints à tourner un film dans l'Hôtel de ville. Le jugement est attendu le 8 novembre

—